• Parlons adaptive learning

    BLOG

    QUOI DE NEUF ?

MOOC et Apprentissage Adaptatif : La combinaison gagnante

Les MOOCs sont omniprésents, en particulier depuis que Coursera a décidé de mettre fin à ses certifications gratuites comme Udacity l’avait fait auparavant, en mai 2014. edX avait suivi la même voie en December 2015.

Pour vous rafraîchir la mémoire, Wikipédia définit un MOOC (massive open online course) comme « une formation en ligne ouverte à tous. […] Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Le qualificatif « massif » quant à lui, est lié au grand nombre de participants. »

Pour certains, les MOOCs sont morts. Pour d’autres, ils sont en train d’évoluer : certains MOOCs reposent sur des services payants, des certifications ou des groupes privés (les SPOCS).

Le défi des MOOCs a longtemps été l’engagement… et c’est toujours le cas aujourd’hui. Avec un taux de complétion de seulement 10%*, toutes les solutions sont bonnes pour tenter de conserver les participants jusqu’à la fin : évaluation par les pairs, social learning, forums… certaines ayant plus de succès que d’autres.

Le problème est-il vraiment l’engagement ?

Il existe différentes études et autant d’avis sur ce sujet. Selon certains, l’engagement n’est pas la (seule) cause d’abandon. Sans rentrer dans les détails, et si le vrai problème n’était pas l’engagement mais plutôt un élément sur lequel s’accordent les professeurs et les formateurs ?

Je veux bien sûr parler de la réalité suivante : chaque personne a une façon d’apprendre qui lui est propre. De fait, même face à 30 élèves, un enseignant se doit d’adapter sa pédagogie aux besoins de chacun. Les raisons sont diverses et variées, mais concentrons-nous sur l’essentiel : si un enseignant doit s’adapter face à une classe de 30 élèves, comment un MOOC peut-il enseigner à 5,000 voire 50,000 élèves avec un contenu unique et un modèle d’apprentissage unique ?

Il est sans doute nécessaire de réétudier la question de ce point de vue.

Et l’apprentissage adaptatif dans tout ça ?

Retour sur Wikipédia pour une définition de l’apprentissage adaptatif (traduite de l’anglais) : « L’apprentissage adaptatif est une méthode pédagogique basée sur l’usage des ordinateurs comme dispositifs d’enseignement interactifs, pour gérer l’attribution de ressources (numériques ou non) en fonction des besoins propres à chaque apprenant. Les ordinateurs adaptent les ressources pédagogiques selon les besoins d’apprentissage des élèves, identifiés grâce aux réponses à des questions, des exercices et des expériences. Cette technologie se base sur différents champs d’étude tels que l’informatique, l’éducation, la psychologie et les neurosciences. »

Avant de poursuivre avec l’affirmation suivante : « L’apprentissage adaptatif est en partie né de la prise de conscience que l’apprentissage sur mesure à grande échelle était impossible avec des approches traditionnelles et non-adaptatives. »

Les MOOCs sont des plateformes d’apprentissage à grande échelle et il semble en effet qu’ils ne parviennent pas à délivrer aux participants un enseignement sur mesure.

De fait, pourquoi ne pas utiliser l’apprentissage adaptatif dans les MOOCs ? Après tout, son usage est préconisé pour diverses raisons. En voici les deux plus évidentes :

  • Les données : l’apprentissage adaptatif requiert des données pour pouvoir proposer à chaque apprenant un parcours d’apprentissage sur mesure. Et avec leur nombre élevé de participants, les MOOCs génèrent ces données d’apprentissage nécessaires.
  • Les participants : la nécessité de proposer à chaque apprenant un parcours d’apprentissage personnalisé est d’autant plus forte que le nombre de participants est élevé.

Résultat ? Les participants génèrent les données qui permettent à l’apprentissage adaptatif de proposer à chaque apprenant des parcours d’apprentissage sur mesure.

Ce cercle vertueux suppose deux éléments essentiels : un contenu qui fonctionne avec des algorithmes d’apprentissage adaptatif, d’une part, et différents types d’interaction sur la plateforme, d’autre part. Mais ces éléments s’éloignent du sujet et pourraient faire l’objet d’un nouvel article.

Quel sera le résultat de la combinaison du MOOC et de l’apprentissage adaptatif ? Affaire à suivre…

* Pope, Justin: MIT Technology Review, What are MOOCs good for? Décembre 15, 2014

DEMANDEZ UNE DEMO GO !
 

Curieux d'en savoir plus ?

Pour plus d'informations sur Domoscio, veuillez remplir le formulaire ci-dessous

Je suis...*

Abonnement newsletter

Pour recevoir notre newsletter mensuelle, veuillez remplir le formulaire ci-dessous

   

Coordonnées

Siège

20 Rue du Commandant René Mouchotte
75014 Paris, France

Bureau

38 Rue des Jeuneurs
75002 Paris, France

Téléphone

+33 (0) 1 85 09 03 57