Défiler vers le bas

Domoscio x Le Bahut : la data au service des pédagogies innovantes

Margaux Daza |

En septembre 2020, l’école « Le Bahut » ouvrait ses portes pour accueillir sa toute première promotion d’élèves. Focus sur cette nouvelle formation dédiée à la pédagogie et sur l’expertise apportée par Domoscio en tant que partenaire expert data.

Le Bahut : l’école qui forme les Digital Learning Manager de demain

En septembre 2020, l’école lyonnaise « Le Bahut » ouvrait ses portes pour accueillir sa toute première promotion d’élèves. Cette école pas comme les autres a pour ambition de former les Digital Learning Manager de demain, capables de concevoir des modules de formation complets, du recueil du besoin à la réalisation technique des outils en passant par la vulgarisation des contenus, le graphisme ou encore la gestion de projet.

En termes de format pédagogique, Le Bahut propose une formation en deux temps afin d’apprendre à concevoir des formations présentielles et/ou distancielles et de savoir les déployer avec : un Bootcamp d’une durée de trois mois, avec 14 semaines de cours intensifs suivi d’une alternance de douze mois de quatre jours en entreprise. Quant aux conditions d’admission pour intégrer la formation, l’école se targue de recruter non pas d’après l’étude de dossiers « traditionnels » ni d’après les diplômes obtenus, mais sur des critères tels que la personnalité du candidat, sa motivation ou encore sa capacité à être opérationnel rapidement. 

Son fondateur, Sylvain Tillon, est un entrepreneur passionné par l’enseignement et la pédagogie. Il a d’abord fondé « Sydo » : une agence de conseil en pédagogie qui met en place des solutions innovantes pour donner envie d’apprendre, de comprendre et de mieux mémoriser. Fort de cette réussite, et au terme de douze années passées en tant que Founding Board Member, son instinct d’entrepreneur le pousse cependant à créer à nouveau ce qui sera « Le Bahut », avec de nouveaux challenges à relever.

Data & apprentissage : personnaliser les parcours pour augmenter les impacts de la formation 

Les pédagogies innovantes, -au cœur des préceptes de l’école-, représentent aujourd’hui un enjeu de taille pour les organisations : en effet celles-ci désirent former de manière efficiente leurs collaborateurs en optimisant le temps passé en formation et en s’assurant que les contenus d’apprentissages soient adaptés aux besoins pédagogiques de tout un chacun.

En raison de l’essor des outils d’apprentissage en ligne (LMS, SIRH, Serious Game, VR, outil d’évaluation etc.), les volumes de données en lien avec la formation recueillis par les entreprises sont de plus en plus denses. Ce qu’on appelle la « Smart Data » se caractérise justement par l’exploitation intelligente de ces données afin de comprendre les usages, de connaitre l’impact et de mieux piloter la formation. Leur exploitation par de l’intelligence artificielle permet notamment l’individualisation des parcours de formation et de travailler à l’ancrage des acquis sur le long terme. 

Ainsi, tout l’intérêt de s’intégrer dans des dispositifs de formation existants est de recueillir des données clés qui vont permettre de modéliser un profil d’apprenant en fonction de ses interactions avec le LMS, de ses résultats à des questionnaires et/ou évaluations, du feedback de ses pairs, etc. Une fois le profil établi, l’étape suivante consiste à lui construire un parcours de formation sur-mesure qui vient favoriser sa montée en compétences.

Domoscio : partenaire expert Data

Domoscio, spécialisée dans l’IA pour améliorer l’apprentissage humain souhaite ainsi mettre à disposition du Bahut son expertise sur le sujet par le biais d’une intervention le 13/11 prochain. Louise Michel, Digital Learning Strategist chez Domoscio, aura ainsi l’occasion d’aborder la question de l’utilisation de la Data dans un contexte d’apprentissage. Son intervention démarrera par une introduction théorique, à l’exploitation de la data liée à la formation pour aboutir à une mise en pratique à partir de données réelles anonymisées d’un LMS. L’intervention donnera également lieu à une démonstration d’outils d’adaptive learning et de consolidation des acquis.

L’objectif de cette intervention étant vraiment de mettre en lumière les bonnes pratiques pour tirer parti au mieux de ces nouvelles technologies innovantes, à la fois du point de vue de l’apprenant et de celui du concepteur pédagogique/formateur.