• Parlons adaptive learning

    BLOG

    QUOI DE NEUF ?

e-learning et « soft skills » sont-ils incompatibles ?

Le champ d’application du e-learning a évolué au cours des dernières années. Quelles sont les clés pour adapter le e-learning aux « soft skills »?

Le e-learning, c’est quoi ? Aude Dellacherie, Directrice Associée de Féfaur, dit dans E-learning Letter : « la notion de e-learning […] désigne soit de l’autoformation asynchrone en ligne, soit tout dispositif de formation intégrant de la formation en ligne. » Dans ce sens, on peut y inclure le digital learning ainsi que le blended learning. Quant au micro-learning, c’est une modalité de formation en séquence courte qui peut facilement s’intégrer au planning de l’apprenant. Et si, à ses débuts, le e-learning était linéaire et uniquement adapté à certains types de connaissance, ses évolutions ont permis d’élargir son champ d’application.

Du e-learning pour les « soft skills »

À l’origine, on avait tendance à considérer que le e-learning était réservé aux savoirs procéduraux. Mais aujourd’hui, les possibilités en matière de dispositif de formation en ligne permettent de couvrir l’ensemble des champs de la formation. Le digital learning peut même s’intégrer dans un processus d’apprentissage de « soft skills ». Reste à choisir le dispositif le plus adapté.

Attention, l’idée n’est pas ici de remplacer le présentiel par du e-learning. Dans le cadre d’une formation en management, par exemple, le cours en présentiel reste essentiel. Le e-learning intervient alors pour accompagner l’apprenant suite à l’acquisition des compétences. De cette façon, une méthode d’ancrage adaptatif® dans la mémoire permet de proposer aux apprenants des sessions de test courtes, adaptées à leur rythme d’apprentissage, qui font office de piqûres de rappel. C’est un dispositif de digital learning qui permet de réactiver une compétence (quelle qu’elle soit) à tout moment et de l’ancrer sur le long terme.

Et l’intervention humaine dans tout ça ?

Autre avantage du digital learning dans la formation aux « soft skills », les learning analytics : alors que l’accompagnement des apprenants est automatisé, les tableaux de bords facilitent le suivi des compétences par l’équipe pédagogique. Elle est en mesure de savoir, à tout moment, si un apprenant donné maîtrise une compétence requise. Plus globalement, l’équipe pédagogique a un retour sur le parcours de formation et sur son efficacité. Et c’est bien cet accompagnement qui est primordial lorsque l’on forme à des « soft skills ».

« On en est arrivé à la conclusion qu’aucune modalité de formation ne devait l’emporter, mais qu’à chaque nouveau projet de formation correspond un « bon mix formation » dont la recette suppose encore et toujours l’intervention d’une équipe pédagogique », souligne Aude Dellacherie.

Lire l’article « e-learning : nature, champ d’application, tendances » sur E-Learning Letter.

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle !

Pour plus d’informations sur Domoscio, contactez-nous.

DEMANDEZ UNE DEMO GO !
 

Curieux d'en savoir plus ?

Pour plus d'informations sur Domoscio, veuillez remplir le formulaire ci-dessous

Je suis...*

Abonnement newsletter

Pour recevoir notre newsletter mensuelle, veuillez remplir le formulaire ci-dessous

   

Coordonnées

Siège

20 Rue du Commandant René Mouchotte
75014 Paris, France

Bureau

38 Rue des Jeuneurs
75002 Paris, France

Téléphone

+33 (0) 1 85 09 03 57